#55 Fiona, je ne veux pas d'enfant !

Pas d’enfant : childfree

Pourquoi serait-on obligée de faire comme tout le monde ? Pourquoi ne pas réinventer la fin des contes et dire qu’ils se marièrent et vécurent heureux, juste tous les deux ? Certaines petites filles ignorent les poupées et n’ont aucune envie de jouer au papa et à la maman. Aux États-Unis, on les appelle les childfreefree, comme libre de choisir, libre de casser des codes établis depuis toujours, libre d’assumer. Fiona ne veut pas d’enfant, et elle l’assume !

Je n’ai pas d’enfant, et alors ?

Elle fait partie de ces femmes nullipares qui revendiquent le droit de s’épanouir sans se reproduire, adorer être entourée d’enfants, mais sans avoir à les fabriquer. Et même si l’acceptation de son choix n’a pas toujours été facile pour ses partenaires, elle n’a jamais cédé. Fiona est pleine de surprises !

“Bordel de Mères” ou la “charge maternelle”

Alors qu’on l’imaginerait éviter tout ce qui touche de près ou de loin à la maternité, elle a en fait embrassé la cause de ce qu’elle appelle « la charge maternelle ». Ainsi, à travers son compte Instagram « Bordel de Mères », elle dénonce les pressions et les préjugés qui pèsent sur les femmes, mères ou pas. C’est intelligent et nécessaire. Dans ce nouvel épisode de Bliss Stories, je vous propose un shot de Fiona Schmidt. Et vous allez voir, ça fait du bien !