#52 Aurélie Saada, attendre son tour

Grossesse tardive, quand la maternité se fait attendre

Quand on décide de faire un enfant et que ça ne vient pas tout de suite… Le chemin semble interminable, la montagne infranchissable. On se retrouve souvent seule avec notre douleur et notre colère. L’avantage quand on est une artiste, c’est qu’on peut transformer cette colère en œuvre. Ça met des mots sur l’impatience et puis ça apaise… un peu. Et finalement, le jour où ça s’accroche enfin. Retour sur l’histoire de maternité d’Aurélie Saada.

Aurélie Saada et ses incroyables filles 

Aurélie Saada a subi l'attente, l’impatience et deux fausses couches tardives qui font mal. Les larmes et puis le lâcher prise grâce à la musique évidemment. Refuge salvateur et fondateur de la femme puis de la mère qu’elle est devenue. Elle a ensuite eu l’immense bonheur de mettre au monde non pas deux filles, mais deux futures femmes extraordinaires, qui font sa joie et sa fierté. Il me tardait de rencontrer cette figure si inspirante, et je suis très heureuse qu’elle ait accepté de vous livrer aujourd’hui son parcours pour devenir mère.