#251 Jeanne Damas, maladie de Huntington

Jeanne Damas se livre sur son histoire d'amour, une maladie qui aurait pu tout lui prendre, sa grossesse surprise et les tempêtes du post-partum.

#251 Jeanne Damas, ce bébé qui a tout défié

Jeanne Damas, la fille en rouje

Avant d’incarner à elle seule tout ce que la parisienne a de plus singulier et de plus raffiné, Jeanne Damas a d’abord été cette fille de restaurateurs, élevée au milieu des tables de bistrot, fascinée par une mère à la féminité affirmée qui assurait sur tous les fronts. C’est dans cette enfance libre et joyeuse, entourée d’amour et de confiance, que Jeanne pousse vite et bien, et qu’elle devient, presque malgré elle, icône de sa propre vie, puis de sa propre marque de vêtements, avec toujours en tête, la certitude qu’elle deviendrait un jour maman. 

Ne surtout pas tomber enceinte

Mais quand Jeanne rencontre ce garçon formidable avec qui elle parle très vite de faire des enfants, celui-ci la confronte vite au poids d’un terrible héritage familial qui l’oblige inévitablement à repenser ses évidences. Car dans la famille d’Edouard, plane le risque de la Maladie de Huntington, un trouble neurodégénératif génétique aussi rare qu’incurable, et qui frappe certains membres d’une même famille… au hasard. Mais alors comment imaginer un avenir, quand l’homme qu’on aime n’en a peut-être pas ? Et comment envisager de faire un bébé sans prendre le risque qu’il soit lui aussi condamné ? 

1 chance sur 2 pour le happy end

Dans cet épisode, Jeanne Damas vous racontera tout de cette histoire d’amour trop vite confrontée à des décisions que personne ne veut devoir prendre un jour. Elle vous dira les montagnes russes émotionnelles par lesquelles il a fallu passer, les dilemmes, l’attente, la raison qui bataille avec le cœur, et le destin à qui on veut parfois pouvoir confier son bonheur. C’est une histoire qui aurait pu avoir des scénarios tellement différents, et deux amants qui auraient pu ne jamais avoir d’enfant. Mais il semblerait que ces deux-là soient nés sous une bonne étoile, de celle qui permet de surmonter les tempêtes d’une grossesse et d’un post-partum, une étoile qui les protège eux et leur bébé, et qui est loin d’avoir fini de briller.