#165 Ali, itinéraire d'un transdad

La transidentité dans l’espace public

Qu’est-ce qui nous définit aux yeux des autres ? Qu’est-ce qui fait de nous une femme ou un homme ? Est-ce notre sexe ? Notre sexualité ? Notre apparence ? Et si ce n’était rien de tout ça ? Et si finalement chaque être humain était une page vierge, libre de se définir selon ses aspirations, ses désirs et ses amours. Dans ce siècle qui voit naître des familles transgenres et où la transidentité est davantage questionnée et représentée, il semblait évident à Bliss Stories de donner la parole à ce transdad, membre de cette communauté LGBT qui continue à se battre pour se frayer un chemin dans l’espace public.  

Père gestateur

Quand Clémentine a entendu Ali raconter son histoire au micro d’une consœur, elle a tout de suite eu envie de rencontrer ce “père gestateur”, comme il aime se qualifier lui-même, pour qu’il lui raconte dans le détail sa trajectoire de père et son cheminement : de son adolescence dans les années 1990, qui lui a ouvert les portes de la communauté LGBT, qui n’en était alors qu’à ses balbutiements, à son désir tardif de porter la vie, après avoir vécu une première histoire d’amour avec une femme qui lui aura donné une fille avant de lui reprendre.  

Dévasté par l’absence de cette enfant qui lui a été injustement retirée, Ali est finalement sauvé par l’amour qui s’invite entre lui et François. Ils apprennent à s’apprivoiser et à faire se rencontrer leur corps, eux qui n’avaient jamais franchi le pas avec l’autre sexe.  

Transdad : une première en France

Ali ne se définit ni en tant qu’homme, ni en tant que femme, il est avant tout transgenre. Alors lorsqu’il tombe enceint, pas question de changer sa perception de lui-même : il sera un père gestateur, prêtant son corps pour abriter le plus précieux des trésors. 

Dans cet épisode de Bliss Stories, Ali nous parle donc de sa transernité, un terme qu’il a lui-même inventé pour nommer son expérience de la grossesse et de la mise au monde, lui qui, en France, est le premier homme trans à porter la vie sous une identité masculine. Il nous raconte aussi son militantisme, ses amours, ses traumas, son itinéraire de père, sa première grossesse avortée avant le bonheur de porter sa petite Salomé.