#154 Lindsey, heureuse mère porteuse

La GPA côté mère porteuse

La GPA est toujours interdite en France. D’ailleurs elle fait encore beaucoup débat et c’est aussi pourquoi elle a toujours eu toute sa place chez Bliss. Ici, on a déjà donné la parole à des couples qui ont bénéficié de ce parcours pour faire famille. Mais cette fois, c’est le contrechamp qui vous est proposé. On va s’intéresser à celles qui ont porté, celles qui ont mis leur corps et leur utérus à disposition pour que ces couples connaissent l’immense bonheur de devenir parents.

Comprendre le don de soi

Qui sont ces femmes ? Quelle est leur histoire ? Qu’est-ce qui les pousse à s’embarquer dans une telle aventure ? Comment en arriver à un tel don de soi ? Quel est le déclic ? Comment se vit une grossesse quand on porte un enfant qui n’est pas le sien ? 

Quand elle décide de devenir mère porteuse, Lindsey, architecte à Seattle, allaite encore son fils cadet, âgé d’à peine quelques mois. Elle a alors 39 ans, deux enfants, un boulot prenant et un mari aimant, mais aussi ce désir profond qui s’est logé en elle : celui de retomber enceinte dès que possible, pour faire le plus beau des cadeaux à un couple qui ne pourra jamais porter la vie.

Faire famille autrement

Dans cet épisode de Bliss Stories, Lindsey va donc nous raconter son cheminement personnel, les nombreuses questions qu’elle s’est posées, et toutes les démarches nécessaires pour pouvoir être mère porteuse aux USA, son coup de foudre avec Paul et Haïssam, cette grossesse si différente des deux autres, et puis ce jour incroyable où elle a donné naissance à ce bébé couvé pendant 9 mois, qu’elle a mis entre les bras de ses deux papas.