#149 Sarah, apprendre à lâcher prise

Le lâcher prise, ami ou ennemi du post-partum?

On est toutes un peu control freaks, allez, avouez-le… On aime bien gérer, organiser. On adore que les choses se fassent à NOTRE façon. Or, pendant le post-partum, on n’a plus vraiment la main sur rien. Alors, comment faire ?
Dans ce mois consacré à l’exploration du post-partum, je trouvais intéressant de discuter avec quelqu’un qui déteste l’improvisation et pour qui le fameux lâcher prise est totalement inconnu.

Quand le corps n’obéit plus

Quand Sarah tombe enceinte, ses premiers pas dans la maternité démarrent par une fausse couche précoce. Un premier bug dans une matrice qui jusqu’ici ne connaissait pas les surprises. La désobéissance de son corps a donc été le premier maillon d’un enchaînement d’imperfections qu’il a pourtant fallu accepter. 

Et puis une deuxième grossesse démarre, avec la peur de perdre ce nouveau bébé à venir. D’abord Sarah pense reprendre le contrôle des opérations après la naissance de son fils. Mais elle ignore encore le tsunami qu’engendre l’arrivée d’un bébé, même pour une fille organisée comme elle. Malgré l’aide de sa mère, Sarah comprend qu’elle perd pied, et que ses larmes quotidiennes sont loin d’être normales. 

S’incliner devant plus fort que soi

Il lui faudra le déclic d’un soin rebozo complètement magique pour que son cœur de jeune maman se reconnecte à ses priorités. Enfin elle accepte de se laisser submerger pour mieux surfer sur cette nouvelle vague d’amour et cesser de courir après une perfection chimérique.
Si vous êtes, vous aussi, en train de vous épuiser à essayer de tout contrôler, cet épisode sur le lâcher prise devrait vous parler.