#148 Juliette, coucou le post-partum !

Coucou les girls : tout dire ou ne pas tout dire sur les réseaux ?

Certaines filles documentent pas mal leur vie sur les réseaux sociaux. Alors forcément on a l’impression de connaître tous leurs grands moments et les combats qu’elles portent. Et puis certaines filles donnent envie d’aller encore plus loin, parce qu’elles en disent tellement qu’elles ne disent forcément pas tout ! Juliette de Coucou les girls en fait partie…

Quand elle découvert Juliette, alias Coucou les girls, Clémentine est happée par son charisme et son “no filter” à toute épreuve. Ses monologues sont à la fois drôles et déculpabilisants. Alors quand elle a annoncé sa grossesse et a continué de nous partager son quotidien de femme enceinte, évidemment elle a eu envie d’avoir un récit complet, et surtout, surtout, de connaître l’après. 

La face cachée de la grossesse

Avec sa voix grave et son rire éclatant, Juliette de Coucou les girls nous dit comment elle a vécu cette période si sensible du post-partum. Au micro de Clémentine, elle a donc accepté de se souvenir des belles et des moins belles choses qu’elle vient de traverser. Sa peur panique de l’accouchement, son diabète gestationnel bien relou, son accouchement instrumentalisé, et enfin ce post-partum vertigineux, douloureux, handicapant, bouleversant. 

Le pire et le meilleur du post-partum

“Le post-partum, c’est le plus dur mais c’est le mieux aussi”, comme dit Juliette. Alors pour ouvrir ce mois de novembre consacré à ce temps du post-partum, on donne la parole à Juliette qui vous raconte ce qui a suivi le plus beau jour de sa vie.