#76 Delphine, j'ai accouché dans mon salon

Accoucher à domicile, c'est possible

La plupart de nos grands-mères ont certainement déjà vécu un accouchement à la maison. Pourtant, cette pratique ancestrale est désormais presque oublié, voire interdite… A l’exception de certaines femmes qui font encore ce choix. Accoucher chez soi, dans l’intimité de la chambre ou du salon, c’est assez rare. En effet, de nos jours, l’accouchement à domicile concerne moins de 2% des naissances, soit près de 1500 bébés en France. C’est peu ! En fait, certaines raisons expliquent ce faible pourcentage.

Récit d’un accouchement à domicile 

L’AAD, comme on l’appelle, est un choix et un droit qui restent très peu courus. Les raisons ? D’abord les conditions pour y accéder. Elles sont assez strictes et encadrées. Ensuite, très peu de sages-femmes pratiquent l’accouchement assisté à domicile car, en cas de problème, elles/ils ne disposent pas d’une responsabilité civile professionnelle (RCP) leur permettant de travailler sereinement. Elles/ils doivent donc souscrire une assurance très onéreuse que tous/tes ne peuvent pas se permettre.

Donner naissance dans le cocon familial

Alors quand Delphine est tombée enceinte de son troisième et dernier enfant, douze ans après sa première grossesse, elle a tout mis en œuvre pour vivre l’accouchement de ses rêves. Pour elle, rien ne pouvait être plus beau ni plus puissant que d’accoucher dans son salon, dans son cocon familial, entourée de son mari et de ses deux aînés. Ensemble, ils ont donc accueilli ce bébé, faisant de ce moment, un souvenir unique qui renforce encore davantage leurs liens.