#236 Célia, insuffisance ovarienne précoce

Grossesse miraculeuse : quand Célia découvre sa pré-ménopause en plein don d’ovocytes

#233 Célia, les mystères de la fertilité

La fertilité est une science imprévisible

Depuis que Bliss existe, je ne compte plus le nombre de miracles qu’on m’a confié à ce micro… Et si la maternité a ses secrets, la fertilité a elle aussi ses mystères… Elle peut nous jouer des tours, nous faire douter, terriblement nous décevoir, et parfois nous pousser à emprunter d’autres voies pour devenir parents, notamment via un don d’ovocytes rendu possible grâce à la générosité de femmes qui décident d’en aider d’autres.

Insuffisance ovarienne précoce : la découvrir lors d’un don d’ovocytes

Et c’est justement en faisant preuve de cet élan généreux pour une amie que Célia a malheureusement basculé… de l’autre côté. Car en démarrant les examens pour devenir donneuse, elle découvre que sa réserve ovarienne est presque épuisée et que ses chances de tomber enceinte sont quasi inexistantes. En quelques secondes, elle passe donc de donneuse volontaire à potentielle receveuse…

Alors passé le choc de la nouvelle, comment concevoir un parcours de PMA quand on n’a même jamais envisagé un projet bébé ? Quelles décisions se retrouve-t-on à devoir prendre précipitamment par peur de rater la seule chance d’avoir un bébé ?

Tomber enceinte naturellement (et miraculeusement) en pleine “pré-ménopause”

Dans cet épisode, Célia vous parlera de cette insuffisance ovarienne précoce diagnostiquée à 32 ans, ce terme de “pré-ménopause” qu’il a fallu digérer et les symptômes qui auraient pu l’alerter. Elle vous racontera son choix de se lancer dans LA FIV de la dernière chance, épaulée par une gynécologue comme on les aime, bienveillante, confiante et à l’énergie débordante, avant de finalement tomber naturellement – et miraculeusement – enceinte. Oui, on a envie de croire qu’il y a de la magie et une bonne dose d’alchimie humaine dans tout ça, que certaines choses se produisent et ne s’expliquent pas… juste qu’elles nous échappent, et c’est aussi pour ça qu’il faut toujours continuer de croire aux miracles…