#228 Marie, adoption bébé pupille

Infertilité et adoption : Marie partage toutes les étapes pour adopter un bébé de la Nation.

#228 Marie, mon bébé pupille

Accouchement sous le secret : le travail de l’Aide sociale à l’enfance

C’est en voyant le film “Pupille” de la talentueuse Jeanne Herry, en 2018, que j’ai vraiment pris la mesure de ce qu’implique un accouchement sous le secret. De toute cette chaîne humaine de l’Aide Sociale à l’Enfance qui se déploie immédiatement autour du nouveau-né, pour veiller sur lui, le sécuriser et se substituer à sa mère, le temps de lui trouver les meilleurs parents qui soient. Un travail de fourmis colossal, pour que l’abandon soit le moins ressenti comme tel par le bébé et que la famille choisie soit la plus parfaite pour lui…

Ménopause précoce : 1 chance sur 1 million de tomber enceinte

Devenir la mère d’un bébé pupille, Marie ne l’avait pas tout de suite imaginé lorsqu’à 25 ans, ses premiers rêves de maternité sont balayés par le diagnostic d’une ménopause précoce qui ne lui laisse alors qu’une chance sur un million de tomber enceinte. Évidemment, le choc est immense pour elle, mais très vite elle élabore un plan d’action, et après avoir rencontré l’homme de sa vie, elle se lance dans une PMA avec don d’ovocytes. Et il y aura bien une grossesse miraculeuse, malheureusement terminée trop tôt pour pouvoir donner la vie. Alors… à force de résilience et du désir absolu d’être parents, se dessine un nouvel horizon : celui de l’adoption.

Mais comment se relever et cheminer vers un parcours d’adoption pour accueillir un petit être quand on a soi-même vécu une épreuve aussi douloureuse que la perte d’un bébé ? Et une fois la procédure de l’adoption lancée, à quoi s’attendre et comment se préparer à voir sa vie de famille scannée pour espérer être choisis ?

Devenir la famille d’un bébé pupille de l’Etat

Dans cet épisode, Marie vous racontera sa solitude face aux effets de la ménopause précoce et cette première grossesse fondatrice. Elle vous dira aussi combien le film “Pupille”, si juste et si vrai l’a aidée à mieux se projeter dans sa propre réalité. Et puis vous découvrirez l’engagement puissant et la part d’humanité illimitée de celles et ceux qui travaillent à l’Aide Sociale à l’Enfance et qui ne laissent rien au hasard pour permettre à des familles comme celle de Marie de s’attacher en un battement de cil à leur bébé pupille.

⚠ Warning : L’histoire que vous vous apprêtez à entendre est pleine d’humanité et de lumière, mais comporte aussi des passages difficiles abordant le deuil périnatal. Il est donc à écouter avec vigilance. Merci.