#202 Élodie, mes phobies d'impulsion

Le grand amour et le grand … vide

Vous êtes-vous déjà retrouvée face au vide en ayant à la fois la peur de tomber tout comme une envie irrépressible de vous y jeter ? Voilà une pensée intrusive assez banale… Mais vous-êtes-vous déjà vue en train de faire du mal à un être cher… à votre bébé, par exemple ? Et avez-vous déjà subi ces images de manière récurrente, voire quotidienne… ? Difficile d’imaginer à quel point les phobies d’impulsion peuvent envahir certaines femmes et mettre à mal certaines mères. Et même si ces images violentes ne dépassent jamais le stade de la pensée (on note 0% de passage à l’acte*) leur seule présence suffit à faire douter de leurs capacités et de leur santé mentale, les jeunes mamans les mieux intentionnées…  

L’insoutenable silence d’une culpabilité étouffante

Les phobies d’impulsion, c’est ce qu’Élodie a vécu en silence, dans la honte et la culpabilité, après avoir mis au monde son premier bébé. Elle, pour qui “contrôle” rimait avec “zone de confort”, a découvert la face cachée de la maternité, celle qui vous fait prendre conscience de la mort alors qu’on vient de donner la vie. Cette énorme claque la fera vaciller et finalement toucher le fond pendant un post-partum plombé par la fatigue et la perte de repères.  

Alors comment l’amour fou d’une mère peut-il se transformer en pensées incontrôlables et ultra violentes ? Comment fait-on pour vivre avec ces images atroces et traumatisantes en boucle dans sa tête ? Comment avancer dans sa maternité lorsqu’à la moindre occasion on s’imagine faire (beaucoup) de mal à son bébé ?

La fin d’un tabou

Dans ce nouvel épisode de Bliss StoriesÉlodie brise le tabou ultime des phobies d’impulsion en vous racontant l’irracontable. Elle qui s’est enfermée pendant des mois, vous raconte la violence dans sa tête et le chaos dans son cœur. D’abord parce qu’elle aurait aimé entendre des témoignages quand elle se débattait avec tout ça. Ensuite parce qu’elle sait que les mots peuvent sauver. Ainsi elle qui sort tout juste de l’obscurité va vous expliquer comment, un jour, la lumière revient pour réchauffer le cœur malmené d’une mère qui a trop douté. Alors pour toutes les mères qui se débattent avec ce genre de pensées : merci Élodie.