#184 Marion, le sein graal

Découvrir son cancer du sein à la maternité

Quand on met au monde un bébé, peu importe ce qu’il s’est passé avant, peu importe ce qu’il se passera ensuite, on plonge dans une bulle de bonheur. Ce “pur bliss” peut durer plusieurs heures, voire plusieurs jours… Et on voudrait même ne jamais le voir s’arrêter. Mais il arrive aussi que la bulle éclate plus vite qu’on ne l’imaginait, et que la réalité nous fauche en pleine ascension vers le bonheur. Oui, il arrive que le plus beau jour de notre vie se télescope avec la pire des annonces : un cancer du sein

Une boule au sein…

Pendant sa grossesse, Marion était pourtant bien loin d’envisager devoir chuter de son nuage aussi brutalement. Une santé de fer, une jeunesse à toute épreuve et une grossesse idéale lui promettent une entrée dans la maternité douce et sereine. Alors il y avait bien cette boule qu’elle avait sentie dans son sein gauche, à 6 mois de grossesse, mais puisque personne n’était inquiet, il n’y avait pas de raison qu’elle le soit.

Comment arrive-t-on à découvrir un cancer du sein triple négatif stade 3, le lendemain de son accouchement ? Dans quelle mesure sommes-nous capables de combativité et de résilience pour affronter cette épreuve ? Comment nos seins peuvent-ils redevenir une zone de confort après avoir été une zone de souffrance ? 

Allaiter malgré un cancer du sein

Ce nouvel épisode de Bliss.Stories, c’est d’abord l’histoire d’une boule de lait qui se transforme en boule d’angoisse. Ensuite celle d’une jeune mère qui se transforme en guerrière. Et puis c’est l’histoire aussi l’histoire d’un post-partum qui devient le chemin d’un long traitement pour continuer à vivre. C’est l’histoire enfin d’une femme que la maladie transforme en mère nourricière bien décidée à tout savourer pleinement, y compris le bonheur d’allaiter.