#180 Navie, grossesse et grossophobie

Lutter contre la grossophobie : oser parler des kilos en vrai

Navie fait partie de celles qui ont décidé de parler en vrai de leur corps en surpoids pour lutter contre la grossophobie dont elle a été victime. Elle parle aussi sans tabou de l’hyperphagie, ce trouble destructeur qui consiste à remplir son corps de nourriture, comme pour “manger ses émotions”. Navie ose également parler de ces régimes à haute dose qui bouleversent tout, sans rendre plus joyeuse. Elle ose prononcer “obésité”, “grosseur” et ces mots qui font partie de sa vie de femme depuis toujours jusqu’à inévitablement envahir aussi sa vie de future mère. 

Grossesse et grossophobie

Car, malheureusement, être enceinte et en grave surpoids n’est pas toujours accepté ni même considéré par une partie du corps médical. Certaines patientes préfèrent même ne pas consulter, quitte à mettre leur santé en danger. Une façon pour elles de ne pas subir les regards, les gestes et les paroles de certains praticiens. Cette forme de maltraitance va de pair avec la standardisation des structures hospitalières qui exclut les personnes en surpoids ou obèses.

Parole libre pour corps plus léger  

Dans ce nouvel épisode de Bliss.Stories, Navie libère donc la parole sur son poids et l’obésité morbide. Son témoignage sonne comme un droit de réponse à la grossophobie dont elle a été victime pendant ses deux grossesses pathologiques. Elle nous explique aussi comment l’hyperphagie a déboulé dans sa vie, puis comment elle gère ses kilos qui fluctuent allègrement au fil des ans. Enfin elle nous raconte sa vie de famille recomposée qui va nous mettre des arcs-en-ciel dans le bide. Parce que, oui, Navie est la preuve qu’on peut entretenir une relation complexe avec son corps, tout en ayant une relation merveilleuse avec l’amour.