#156 Hortense, mère et affranchie

Décider, c’est s’affirmer

Démarrer une grossesse, puis devenir mère, c’est tout d’un coup prendre des décisions qui n’appartiennent qu’à nous. Ce qui se passe dans notre corps et dans notre tête, ce qui remue nos tripes et fait vibrer notre cœur, ne tolère aucun jugement. Car derrière un joli ventre rond se joue forcément aussi l’affirmation d’un choix de vie. Et si, pour la plupart d’entre nous, ce choix s’inscrit dans une continuité naturelle, pour d’autres comme Horty, cela peut être beaucoup plus complexe, et susciter une grande insécurité et de grands questionnements.

La puissance des stigmates de l’enfance

Hortense, dit Horty, fait partie de ces jeunes mères que l’on regarde sur Instagram avec des cœurs dans les yeux et une pointe de jalousie. Et puis quand on la découvre, et qu’elle se livre un peu, on comprend rapidement que cette apparente posture et ce sourire à toute épreuve sont un énorme bouclier contre les mauvaises langues. Horty a souvent été critiquée, parfois humiliée durant son enfance. Le regard des autres a creusé en elle une peur viscérale d’être mal jugée. Alors quand elle tombe enceinte à 20 ans d’un homme qu’elle a rencontré 5 mois plus tôt et qui a 13 ans de plus qu’elle, la pression sociale et les jugements qu’elle s’attend à devoir affronter lui semblent insurmontables.  

Horty : mère à 20 ans, et alors ?

Mais voilà, il y a cette écho de datation qui va tout changer, ce moment où Horty entend pour la première fois le battement de cœur de son bébé, qui va la faire renoncer à avorter. Car cette pulsation de vie en elle est plus forte que tout : plus forte que les jugements, les rumeurs et les mauvais regards. Ce bébé, elle l’aura, avec cet homme qu’elle aime, et peu importe si cela lui demande d’avancer à contre-courant.  

Dans cet épisode de Bliss, Hortense nous raconte ce moment où elle a choisi la vie qu’elle voulait mener, sa césarienne d’urgence traumatisante, sa relation fusionnelle avec ses filles et le burn-out qu’elle a évité de justesse. Je vous laisse donc découvrir la véritable Horty, celle qui nous dévoile cette maternité salvatrice qui l’a révélée à elle-même, en l’incitant à créer ses propres codes, et à s’affranchir des mauvais souvenirs du passé.