Enceinte : ta nouvelle liste de courses !

Enceinte : ta nouvelle liste de courses !

Fromage ou pas fromage ? Et la viande, on y a droit ? et les sushis ? et la charcuterie ? et les fruits de mer ?… Savoir exactement quoi manger quand on est enceinte, ce peut être un vrai casse-tête ! Du coup, on t’aide à y voir plus clair avec l’aide d’Elise alias @la.sage.femme. Et l'alimentation de la femme enceinte, Elise la connaît sur le bout des doigts, et elle nous aide à résoudre ce qui peut vite devenir un casse-tête !

L'alcool, à éliminer sans hésiter

L'alcool durant la grossesse, c'est no way ! Il passe la barrière placentaire (le placenta, c’est par là que se font tous les échanges vitaux entre toi et ton bébé, notamment les nutriments dont il a besoin pour se développer), et rien ne dit que le placenta filtre l’alcool même ingurgité en faible quantité. Et là, tu repenses peut-être à cette soirée de cuite mémorable alors que tu étais déjà enceinte sans le savoir ; ou encore à ce risotto tellement bon qui a mijoté dans du vin blanc... Alors, grave ou pas grave ? On a envie de te dire “te fais pas de bile", à quoi Elise répond :"C’est fait, c’est fait, et tu ne pourras pas revenir en arrière. Alors no culpa !” En fait, pour les plats cuisinés à base d'alcools cuits, il y a deux écoles, et le sujet est un peu touchy... Il y a ceux qui affirment qu’il n’y a pas vraiment de risque, et ceux, comme Elise, qui défendent l'idée qu'il faut mieux éviter. Du coup, le choix te revient, l'important étant d'être en paix avec toi. 

🍹Le conseil bliss : si tu es en plein projet bébé, tu peux passer dès maintenant au Virgin Mojito ! 

Les fromages, on les oublie en partie

Tous les fromages ne sont pas à mettre dans le même panier, et certains sont complètement compatibles avec la grossesse. Comme les fromages pasteurisés et cuits à plus de 70% (à cette température, les bactéries ne résistent pas !). En revanche, les fromages au lait cru ou non pasteurisés, ou encore ceux avec des croûtes moisies, tu oublies !  

Coquillages et crustacés, abandonne-les

Si tu adoooores les plateaux de fruits de mer, il est possible que tu te sentes frustrée pendant 9 mois car les huîtres et autres coquillages sont à proscrire. Tout comme le saumon fumé (et tout ce qui est fumé, en général), sauf celui sous-vide. Cela, si tu es de nature anxieuse et que tu veux prendre zéro risque, passe ton chemin, même avec le saumon emballé. Et pour ce qui est de l'orgie de sushis, on te donne rendez-vous en post-partum !
Alors tu vas nous demander ce qu'il te reste ?! Eh bien, on te répond les crevettes et les Saint-Jacques, du moment qu’elles sont bien cuites !
 
 

Les aliments à éviter

La charcuterie et le pâté sont vraiment peu recommandés. Mais si tu sens que tu vas craquer pour la belle tranche de foie gras à Noël, le mieux est de l'acheter en bocal. Pour le reste, il faut te rendre à l'évidence, une pause s'impose avec ton boucher (promis, il ne t’en voudra pas) car tu dois faire une croix sur la charcuterie à la coupe. Quant aux viandes de grison, au saucisson, au jambon cru ou fumé, et autres rillettes, les avis divergent d’un pro de santé à l’autre. Elise, elle, nous confirme que c’est vraiment mieux d’arrêter, même quand c'est vendu sous-vide. Mais n’hésite pas à demander son avis à ta.ton gyncéo, ta sage-femme ou la personne qui te suit. 

Les bons gestes à avoir 

Il ne faut pas oublier de te faire plaisir, de suivre tes envies et d'écouter ta faim. Fais-toi confiance, tu sais très bien ce qui est bon pour toi et ton bébé. Du bon sens donc, auquel tu peux ajouter quelques bons gestes !
  1. Bien cuire ta viande (elle ne doit plus être rosée à coeur) ou ton poisson (ça, c'est une recommandation propre à la France, ce n’est pas le cas dans tous les pays). 
  2. Bien laver tes mains, tes fruits, tes légumes et tes herbes aromatiques. À l’eau, c’est très bien (tu peux ajouter du vinaigre blanc si tu veux être sûre, sûre). 
  3. Bien nettoyer ton plan de travail et tes ustensils de cuisine. 
  4. Donner un coup de propre à ton frigidaire régulièrement. 
  5. Bien recuire les restes avant de les consommer.  
  6. Cuire les légumes à la vapeur pour respectée leurs qualités nutritionnelles.  
  7. Adopter la cuisson al dente pour éviter de faire exploser ton taux glycémique. 
  8. Préférer les laitages et fromages (pasteurisés) au lait de brebis qui est moins acide que le lait de vache. 
  9. Associer un fruit à un laitage pour dompter ta glycémie.
  10. Mettre des gants pour jardiner ou nettoyer la litière du chat. 

Pourquoi tant de précautions et d'interdits ?!

As-tu déjà entendu parler de la listériose ? C'est une infection grave qui peut avoir de lourdes conséquences sur le développement du bébé. Elle est causée par une bactérie qui peut contaminer les produits laitiers et carnés. C'est pourquoi on te conseille de bien cuire tes viandes, et de consommer des produits pasteurisés afin d'éviter tout danger. Après il ne s'agit pas de tomber dans la psychose. Les cas sont extrêmement rares !

Le second sujet qui implique une certaine vigilance est la toxoplasmose. Là, il s'agit d'une infection parasitaire que tu contractes si tu es en contact avec un chat porteur du parasite ou un produit contaminé. Du coup, si tu n'es pas immunisée, tu vas devoir enfiler des gants pour nettoyer la litière d'Edgar, et laver les fruits et légumes qui poussent directement au contact de la terre puisqu'ils sont potentiellement souillés par l’urine de chat et donc porteurs du germe (cqfd). 

Les aliments à réduire

Il y a plein d’aliments dont tu n'es pas obligée de te priver mais dont il est référable de réduire la consommation, notamment tous les exicitants :

  1. le café (adieu le litre dans le thermos, on essaye de réduire à 3 tasses par jour),
  2. le thé (oublie l'heure du tea time et préfère ta cup of tea le matin et/ou le midi),
  3. les tisanes contenant certaines plantes ou huiles essentielles (car toutes ne sont pas recommandées pendant la grossesse, notamment lors du premier trimestre).

🎧 Le conseil bliss : écouter notre bliss talks "Pourquoi et comment utiliser des huiles essentielles durant la grossesse, l'accouchement et le quatrième trimestre ?", avec Johanna Carl, praticienne Aromatouch®. Contenu accessible pour les auditrices du programme grossesse Bliss Bump.

Les apports à renforcer

  1. Le fer, car tu peux être carencée. 
  2. Les protéines animales et/ou végétales, à tous les repas. 
  3. Les fruits et légumes sans modération (une fois qu’ils sont bien lavés). 
  4. Les fruits secs et les oléagineux, car c’est toujours une bonne idée sans dépasser la poignée !  
  5. Le bon gras (en mélangeant toutes les huiles végétales) !

Végétarienne ou végane enceinte

Si tu es végétarienne ou vegan, rassure-toi, ton bol alimentaire est compatible avec ta grossesse dès lors que tu fais des choix judicieux et adaptés qui répondent à tes besoins quotidiens. Après, si tu sens que tu n'arrives pas à bien équiliber tes repas, il ne faut pas hésiter à te faire aider par un.e nutrionniste.

    ☀️ Si cet article t’a aidée à y voir plus clair, alors dis-toi que le programme maternité Bliss Bump te sera d'un soutien encore plus grand pour te guider durant les 9 prochains mois et l'après accouchement, avec des infos utiles, des conseils pratiques et des témoignages inspirants au fil des mois, de la découverte de ta grossesse à la fin de ton congé maternité.

    💛 Le site mangerbourger.fr est aussi de bons conseils, tout comme le compte instagram @la.sage.femme qu'on remercie encore de partager son savoir ;)

    ...
    Nous tenons à rappeler que Bliss est là pour éveiller les consciences et partager des connaissances mais en rien pour se substituer aux professionnels de santé qui restent vos meilleurs interlocuteurs. 
    Retour au blog